Pourquoi s'inscrire ? S'inscrire Mot de passe oublié ?

MJC, Késako ?

« Aider chacun à développer sa sensibilité comme son intelligence, lui fournir les moyens de culture que réclame son épanouissement » 

Extrait de la Déclaration des principes de la Confédération des MJC de France, 1994

Les Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC) sont des associations d’Education Populaire qui travaillent à l’émancipation individuelle et collective de tous.

Ouverture...

Les Maisons des Jeunes et de la Culture sont donc ouvertes à tous. Elles offrent à la population, aux jeunes comme aux adultes, en prenant conscience de leurs aptitudes, la possibilité de progresser à tous les âges de la vie. Elles visent à développer la personnalité de chacun dans la convivialité, en développant l’ouverture au collectif, au monde, aux idées et au sensible, afin de devenir citoyen actif et responsable d’une communauté vivante.

En cela, les MJC s’inscrivent pleinement dans une démarche éducative.

Fonctionnement...

Les Maisons des Jeunes et de la culture sont des associations loi 1901 rattachées au Ministère des droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Elles fonctionnent avec les cotisations de ses adhérents, les subventions municipales et autres institutions. L’agrément du Ministère des droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports permet à l’association d’obtenir la reconnaissance de l’intérêt général de son action et de son fonctionnement.

Association...

Ainsi, les MJC sont liées aux collectivités territoriales par des Conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens. Les MJC disposent d’une connaissance fine de leur territoire, basée sur l’expertise des citoyens qui mettent leurs savoir-faire au service d’un projet collectif d’éducation populaire. Le projet associatif ou pédagogique de la MJC est défini et porté par son conseil d’administration et mis en œuvre par son équipe salariée et ses bénévoles. Le projet définit les missions et les objectifs de l’association comme acteur de l’animation du territoire et porteur des valeurs de l’éducation populaire.

Education...

Ces valeurs se traduisent dans la mise en œuvre de l’ensemble des activités proposées par l’association, qui prennent la forme d’ateliers ou de stages de pratique artistique, culturelle ou sportive. Ces pratiques visent à permettre l’épanouissement de chacun dans l’intérêt du collectif. Parallèlement aux ateliers, différentes formes d’événements peuvent avoir lieu à la MJC : concerts, spectacles, fêtes conviviales, actions de solidarité… En fonction de leur implantation géographique, urbaine, péri-urbaine, rurales, les MJC sont conduites à intervenir sur des champs variés, auprès de publics différents.

Engagement...

Le fonctionnement de la MJC dépend de l’engagement de ses adhérents. Chaque année, l’association rend compte de son projet pendant l’assemblée générale ordinaire et soumet ses rapports (moral, d’activité, financier, d’orientation) au débat et au vote de ses adhérents. Est adhérente d’une MJC toute personne âgée de plus de 16 ans, et à jour de ses cotisations.

La démocratie se vivant au quotidien, la MJC a pour mission d’animer des lieux d’expérimentation et d’innovation sociale répondant aux attentes des habitants. De telles actions, de tels services encouragent la prise de responsabilité et une pratique citoyenne. Les actions en direction et avec les jeunes sont une part importante de sa mission.

Source : "Qu'est-ce qu'une MJC ?", Fédération régionale des MJC en Ile de France

 

AG, Késako ?

L’assemblée Générale : L’expression d’une vision et des orientations

Son rôle :

L’assemblée générale (AG) est un moment privilégié de l’association qui réunit tous ses adhérents. Elle a pour mission de définir les grandes orientations de l’association et élit le conseil d’administration pour mettre en place les décisions. Elle se prononce sur les comptes de l’exercice clos et sur les rapports moral, financier et d’orientation proposés par le conseil d’administration (CA). Elle prend également connaissance du rapport d’activité.

Son fonctionnement :

L’AG se réunit au moins une fois par an sur convocation du président.

  • Sont électeurs, tous les adhérents de plus de 6 mois dans l’association, âgés de plus de 16 ans.
  • Les adhérents âgés de moins de 16 ans peuvent être représentés par leurs parents ou représentants légaux, les parents ne disposant alors que d’une seule voix quel que soit le nombre d’enfants inscrits.

CA, Késako ?

Le conseil d’administration : au cœur des débats et des décisions

Son rôle :

Le CA joue un rôle moteur dans la vie de l’association.

  • Il est responsable de la mise en œuvre des orientations définies par l’assemblée générale.
  • Il est chargé du fonctionnement et de l’administration de l’association.
  • Il prépare l’assemblée générale et les orientations.

Qui le compose ?

Le CA est composé de 4 collèges :

Membres de droit :

  • Le maire de la commune (ou son représentant)
  • Le directeur départemental Jeunesse et Sport (ou son représentant)
  • Le président de la fédération régionale (ou son représentant)
  • Le directeur de la MJC (voix consultative ou délibérative)

Membres associés :

  • Les personnes morales ou physiques représentant des associations dont l’activité est complémentaire de la MJC (associations culturelle, sportive, action sociale…)
  • Des personnes choisies en fonction de leurs compétences particulières.

Membres élus :

Leur nombre, prévu dans les statuts de l’association, doit être supérieur à celui des membres de droit et associés réunis.

Les membres élus doivent être âgés de plus de 16 ans. Les sièges sont renouvelables par tiers tous les ans à l’assemblée générale. En cas de vacance de siège, le CA pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres jusqu’à la prochaine AG.

Les membres partenaires :

Ils représentent le personnel salarié ou mis à disposition de l’association.

Son fonctionnement :

Le CA est un lieu de débats fonctionnant selon les principes forts : démocratie, écoute et responsabilisation.

Les décisions du CA sont votées par les membres des quatre collèges (voix consultative pour les membres partenaires), elles deviennent applicables lorsque la majorité s’est prononcée.

Bureau, Késako ?

Le bureau : la préparation de la décision

Son rôle :

Le bureau prépare les travaux du CA et veille à l’exécution des décisions qui ont été prises.

Qui le compose ?

Le bureau est élu pour un an par le CA. Il recouvre trois fonctions essentielles :

Le président : "garant de la bonne marche de l’association"

Le président est le représentant de la MJC auprès de tous les partenaires (les pouvoirs publics, les autres associations, les adhérents…) et le responsable juridique de l’association.

  • Il convoque et préside les réunions de bureau, de CA et d’AG
  • Il approuve les recettes et les dépenses de l’association
  • Il donne les orientations au directeur et vérifie l’application

Le trésorier : "un gestionnaire diplomate"

Le trésorier assure la responsabilité de la gestion et des finances de l’association.

  • Il prépare le budget
  • Il vérifie la comptabilité et la bonne gestion de l’association
  • Il gère le patrimoine de l’association

Le secrétaire : "au cœur de l’information"

Le secrétaire est responsable de toute l’information de l’association.

  • Il est chargé de la correspondance et des convocations, des comptes rendus des délibérations des instances
  • Il est en charge des registres de déclarations à la préfecture, des archives

 

Le bureau peut éventuellement comprendre un ou plusieurs vice-présidents, un secrétaire adjoint, un trésorier adjoint et un ou plusieurs autres membres.